Guide d’étiquetage des ingrédients cosmétiques

Liste « inci » : conseils pour déchiffrer les ingrédients cosmétiques

Les marques cosmétiques essaient vraiment de nous vendre tout et n’importe quoi… Voilà quelques renseignements compilés afin d’offrir un aperçu sur l’étiquetage des ingrédients selon leur nom INCI : pour ceux et celles qui ne veulent plus être les pigeons de grands marques et cherchent à savoir ce qu’ils mettent sur leur peau… Parce que consommer consciemment est notre plus grande arme contre l’industrie cosmétique.

Qu’est-ce que la liste « inci » ?

La liste INCI (nomenclature internationale d’ingrédients cosmétiques) désigne la liste de tous les ingrédients contenus dans une formule cosmétique. Mais pourquoi l’on ne peut pas noter tout simplement en français ? Pourrait-on se demander… La raison est simple : établir une liste universelle qui est la même partout dans le monde entier. C’est pratique, bien sûr, mais facilite la lecture uniquement si l’on connaît un peu du latin et si l’on a des notions en cosmétologie…

Selon le règlement sur les cosmétiques, la liste INCI doit obligatoirement apparaître sur l’étiquette extérieure de tout produit cosmétique de manière à être clairement visible par le consommateur. Cependant, la plupart des fabricants ne sont pas trop enthousiastes de dévoiler leurs secrets et font en sorte de cacher la liste de leurs ingrédients le plus possible aux yeux des consommateurs, souvent imprimée en tout petits caractères, difficile à repérer voire lire sans une loupe… et même si l’on arrive à la lire, il faut s’y connaître !

Appellation « inci »

Les ingrédients d’un cosmétique doivent être inscrits dans la liste INCI par leur nom trivial latin attribué par l’Union européenne (ex. aqua). De cette façon, la liste INCI est la même que l’on soit n’importe où dans le monde. Dans les pays francophones, ils peuvent également apparaître par leurs équivalents anglais et français (ex. aqua/water/eau), mais la plupart des fabricant préfèrent la première option, or une telle liste commence à prendre beaucoup trop de place sur l’étiquette…

Enumération des ingrédients

Les ingrédients d’une formule cosmétique doivent être énumérés dans la liste INCI par ordre décroissant selon leur concentration en poids. Si par exemple la liste INCI d’un produit cosmétique commence par « Aqua » (qui est bien souvent le cas), cela signifie que l’ingrédient le plus présent dans la formule est l’eau… Et ainsi de suite : plus l’on avance dans la liste, moins l’ingrédient est dosé.

Cependant, cette règle ne s’applique pas nécessairement aux ingrédients dont la concentration est de 1 % ou moins (y compris les fragrances et les colorants) à moins que le fabricant ne souhaite les énumérer de cette façon… Ainsi, sur la liste INCI d’une formule qui contient seulement 0.001 % d’huile essentielle précieuse, elle peut tout à fait apparaître avant un conservateur synthétique dosé à 0.9 %… Une information à garder en tête !

Déchiffrer la liste « inci » dans la pratique…

Regardons comme exemple la liste « inci » de mon savon au lait de chèvre & lavande :

INCI Savons de Viktoria

  • Sodium Shea Butterate = Beurre de karité saponifié, c’est-à-dire beurre de karité ayant réagi avec l’hydroxyde de sodium (pour plus de détail sur la saponification cliquez ici)
  • Sodium Cocoate = Beurre de coco saponifié
  • Aqua = Eau
  • Caprae Lac = Lait de chèvre
  • Sodium Ricinoelate = Huile de ricin saponifié
  • Glycérine = Substance très hydratante qui est produite naturellement lors de la saponification et qui constitue environ 5-8 % d’un savon à froid
  • Argania Spinosa Oil = Huile d’argan ajouté après la saponification et ainsi encore présente dans le savon final, donc un savon surgras
  • Lavandula Hybrida Oil = Huile essentielle de lavandin
  • Lavandula Angustofolia Flower = Fleurs séchées de lavande vrai
  • Linalol, Limonène = Composants naturels de l’huile essentielle de lavandin qui doivent apparaître sur la liste INCI car ils peuvent présenter un risque d’allergie chez certaines personnes sensibles

Bien visiblement l’ingrédient le plus présent dans ce savon est… du beurre de karité saponifié, un beurre très riche en insaponifiables qui constitue la plus grande partie de la formule. Il est suivi de près par du beurre de coco saponifié (et un peu moins près de l’huile de ricin saponifié) apportant de grosses bulles au savon – pas de produit synthétique pour se mousser ! Ensuite le solvant, l’eau, dont une partie est remplacée par du lait de chèvre nourrissant. L’huile d’argan est ajoutée comme surgras et est présente déjà en plus faible quantité, car trop d’huile insaponifiée dans le savon le rend rance plus tôt. Finalement, de l’huile essentielle de lavandin pour parfumer et des fleurs séchées de lavande pour décorer le savon… Voilà, une formule toute naturelle avec des ingrédients 100 % naturels !

Quelques austuces pour déchiffrer les cosmétiques naturels :

– Un nom latin désigne souvant un extrait naturel de plantes : « lavandula angustofolia oil » (huile essentielle de lavande vrai), « cocos nucifera » (huile de coco)

– « Sodium …ate » ou « potassium …ate » s’agit d’un beurre ou d’une huile saponifiée : « sodium cocoate » (huile de coco saponifiée)

– Les allergènes sont toujours listés à la fin mais ce ne sont pas des ingrédients, plutôt des composés naturels d’autres ingrédients, et ils nous renseignent sur le potentiel allergisant du produit : linalol, geraniol, limonène…

Et l’envers du décor ou les ingrédients à éviter :

– « Parfum » ou « fragrance » désigne presque toujours un parfum synthétique (les parfums naturels à base d’huiles essentielles sont énumérés plantes par plantes en latin)

– « CI » suivi d’un chiffre est un colorant synthétique la plupart du temps (pourquoi mettre « CI 75300 » quand l’on peut mettre « curcumin » ou « extrait de curcuma »)

– « Petrolatum » et « paraffinum liquidum » sont des huiles minérales, c’est-à-dire des dérivés de pétrochimie dont le bilan écologique est désastreux

– Les ingrédients finissant par « methicone » ou « dimethicone » désignent les silicones qui mettent une éternité à se désintégrer dans l’environnement

– La plupart des ingrédients écrits en majuscules sont également très polluants pour l’environnement et souvant même pour la peau :

  • Antioxydants synthétiques: « BHT » (hydroxy-toluène butylé), « BHA » (hydroxy-anisole butylé) (remplaçable par l’antioxydant naturel « tocophérol »)
  • Conservateurs synthétiques: « EDTA » (éthylene-diamino-tetra-acetate)
  • Détérgants sulfatés: « SLS » (sodium lauryl sulfate), « SLES » (sodium laureth sulfate), « ALS » (ammonium lauryl sulfate)
  • Polymères: « PEG » (poly-éthylène glycol), « PPG » (poly-propylène glycol)

– Les fameuses parabènes qui sont des conservateurs très controversés présents dans la plupart des produits cosmétiques conventionnels…